LA RESTITUTION

Publié le par rouzic-aborigeneries

005 LA RESTITUTION... des terres par ,G Withlam à Lingiari e    Une des plus célèbres photo de l'histoire australienne contemporaine a été prise le 26 août 1975. Elle immortalise la remise d'une poignée de terre rouge par Gough Whitlam, 1er ministre australien, à Vincent Lingiari célèbre Aborigène Gurindji. C'est après 8 années de luttes incessantes de Lingiari, que les terres de Wattie Creek furent ainsi rendues symboliquement à leurs habitants de toujours.

    C'est en haut du tableau et dans l'axe central que j'ai résumé ce grand jour. La terre rouge versée par G Whitlam coule dans la main tendue de Lingiari, puis déborde de sa main pour se répandre sur son terrain d'origine. Cet axe du tableau sépare en fait l'australie de toujours à gauche, celle des habitants premiers, les Aborigènes, et de l'autre côté l'australie moderne, l'australie blanche encore vantée par la 1ère ministre actuelle Julia Gillard.

    A gauche en haut Uluru la roche sacrée au Sud des territoires du Nord, une famille aborigène , avec juste un abri sommaire pour se protéger de la chaleur et, très éventuellement de la pluie. Il est possible qu'il existe encore des clans vivant de cette manière car les derniers aborigènes cueilleurs chasseurs nomades n'ayant jamais rencontré d'hommes blancs, n'ayant jamais vu de véhicule à moteur, ni eau courante ni bien sûr l'électricité ont été découverts en 1984...ce n'est pas si loin, et il n'est pas impossible qu'il en reste encore!

    Dessous, toujours à gauche, la tente embassade, installée en 1972 et reproduite fidèlement fut, elle aussi, un moment fort de la lutte aborigène. Elle mérite à elle toute seule un article à part(très bientôt).

       En bas un mini tableau dans le style "dot-painting" pratiqué par les Aborigènes de l'australie centrale avec des empreintes de kangourous, d'émeus, de dingo et d'opossum. les cercles peuvent être aussi bien des regroupements familliaux ou des trous d'eau. En haut de ce mini tableau on distingue des empreintes d'un Aborigène et d'un blanc, pieds nus et donc animé de bonnes intentions.

         A droite en haut, Sydney avec son célèbre opéra, harbour bridge et la magnifique baie, paradis de la vie nautique. Un joli tube pour symbolisé le surf, des coquillages pour la barrière de corail, les vignes de l'ouest australien et, à hauteur de la tente embassade les gigantesques troupeaux d'élvages.

       En bas, un pipe-line pour symboliser l'extrême richesse du sous sol ou les compagnies minières et autres s'installent souvent sans tenir compte du droit redonné aux Aborigènes de gérer la terre où ils veulent vivre :le "Native Title Act".  

       Dans l'axe du tableau, derrière la terre rouge qui se répand, on aperçoit une toile avec l'Australie aux couleurs du drapeau Aborigène créé en 1971 avec le slogan revendicatif "Never Ced." Dessous, le marteau tenu conjointement par une main aborigène et une main blanche et un slogan cette fois plus constructif "We work together to live".

       Alors, pour terminer sur une note positive, une nouvelle formation politique "First Nations Political Party",créée en début d'année 2012 entend bien jouer on rôle important dans le futur. Le fondateur de ce parti, Maurie Japarta Ryan est le petit fils de Lingiari qui 37 ans plus tôt recevait cette célèbre poignée de terre rouge...

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article