La terre est un être vivant 6

Publié le par rouzic-aborigeneries

LA TERRE EST UN ËTRE VIVANT (6)

 

Je ne reviendrai pas sur le congrès lui-même, son organisation, ses intervenants,etc...

Muriel a tout dit dans les chapitres précédents.

Seulement un petit mot sur les rencontres dans le hall d'entrée, des discussions avec des intervenants en pause, pendant que Muriel assistait à d'autres conférences et que je faisais la nounou avec les enfants.

C'est d'ailleurs comme cela que j'ai eu la chance de discuter un bon moment avec Jean-Marie Danze après avoir assisté à sa conférence. Je vous y invite à nouveau.

 

Jean-Marie Danze commence par une série d'hommages à de grands chercheurs, dont certains sont disparus, mais qui ont tous le même point commun : ils ont découvert des choses, ou proposé des hypothèses qu'eux mêmes ont avoué ne pas pouvoir démontrer la plupart du temps faute d'outils de mesures adéquats à cette époque. Et ceci bien en avance sur leur temps. C'est pour cela ils ont été souvent assassinés intellectuellement, ont été victime de chasses aux sorcières. Queques fois réhabilités mais trop tardivement. Je reviendrai peut-être sur certains d'entre eux.

Jean-Marie Danze revient plus en arrière encore pour nous rappeler que sur le fronton des temples égyptiens on pouvait lire :

 

TOUT EST VIBRATION RIEN N'EST INERTE TOUT VIBRE

 

Ensuite petit tour à la civilisation Tibétaine par l'intermédiaire d'une diapositive montrant un très vieil objet en bois, sorte de petit tube sculpté, dont une extrémité en forme de chapeau pointu sert de couvercle(car le tube est creux), l'autre extrémité se terminant par une tresse de crins de cheval qui s'inserre dans la partie creuse. Cet objet millénaire, dans les mains d'un moine médecin, servait à soigner le malade en disposant le remède nécessaire dans le tube, et la tresse passait sur la peau du patient. Le crin de cheval étant extêmement conducteur, c'est bien la fréquence électromagnétique du remède qui est transmise au malade. C'est tellement plus doux et plus souple, accompagné surement d'un logos psalmodié ou chanté, une incantation magique(chère à Muriel qui en a fait son mémoire de sophro). Les tibétains avaient donc les mêmes clefs que les égyptiens : vibrations, ondes, électromagnétisme...

Deuxième diapositive montrant deux petits objets de soins complémentaires ; Une petite règlette métallique composée de métaux extêmement purs(on est sur le toit du monde) et séparés les uns des autres, cuivre, or, argent, zinc, nickel, cobalt. Et une petite lime très dure. Avec la lime on fait tomber dans un bol d'eau quelques fines particules des métaux nécessaires et le patient boit cette eau dynamisée...ça ne vous fait pas penser aux oligo éléments ?

Ces remarques et d'autres ont fait dire à Louis Claude Vincent, grand chercheur inventeur de la bio-électronique (qui venait de mourir dans l'oubli un mois avant le congrès) : nous avons été certainement précédé par de très grandes civilisations qui ont essaimé un peu partout des savoirs qui ont été mal interprétés ou détruits. Les incendies de la bibliothèque d'Alexandrie ont probablement été une grande perte pour l'humanité.

 

 

Revenons au XXème siècle.

 

Dès les années 20 Georges Lakhovsky ingénieur physicien est convaincu de l'importance des ondes électromagnétiques, il écrit deux livres sur le sujet , en 26 l'origine de la vie, en 29 le secret de la vie. Gustave Kronberg astronome et biologiste déclare en 36 que les êtres vivants sont entourés d'un champ électromagnétique, je sais qu'il existe mais je ne peux pas le démontrer. Burr, un autre chercheur constate avec certittude que tous les mécanismes de la vie sont régis par des ondes électromagnétiques, il l'observe, l'explique, mais dit qu'il ne peut rien en faire. Freulitz à Liverpool en 52 : les cellules vivantes émettent des micro ondes. Elles semblent se parler entre elles, il y a coopération, mais je ne peux pas le démontrer.

 

C'est entre 60 et 78 qu'Arthur Pila, grâce aux progrès technologiques dans les appareils de mesure, peut démontrer ce que d'autres avant lui pressentaient. Il découvre le langage des cellules osseuses(leurs longueurs d'ondes électromagnétiques). Il peut ainsi soigner de très nombreux cas de pseudo-arthrose avec 85% de réussite et pour un coût minime, ce qui bien sûr ne va pas plaire aux grands manitous de l'orthopédie européenne. Dans les vilaines fractures, le cale osseux est en fait le résultat d'une mauvaise information reçu par les deux bouts d'os cassés. Chacun refait du cartilage et donc ça ne se ressoude pas. Il suffit de changer l'information et les deux morceaux vont coopérer et se ressouder. Pila à continuer ses recherches auprès des grands brulés, pour que les cellules concernées reçoivent le message de refaire de la peau. A l'époque du congrès, en 85, il travaillait sur les salamandres et les grenouilles pour trouver le langage de l'auto-prothèse pour rapporter cette géniale faculté à l'homme.

 

Popp de 72 à 85 à travaillé et écrit sur le langage cellulaire, les cellules émettent des photons. La biologie de la lumière, c'est lui, mais il a été saboté, les professeurs d'université dressaient les étudiants contre lui, et il n'a pas été le seul dans ce cas.

Le plus intéressant reste à venir !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article